Scroll to top

La plus importante initiative de l’UE en matière de méthodes de tests alternatives, SEURAT-1, a récemment présenté son rapport d’avancement à l’occasion du Congrès mondial sur « les alternatives à l’utilisation des animaux dans les sciences de la vie ». En tant que partenaire-clé de ce consortium de recherche, le JRC a contribué à la réalisation d’avancées majeurs telles que la bonne caractérisation de modèles biologiques pour des essais in vitro à haut rendement, et de nouvelles approches basées sur des technologies en « -omique » pour l’identification des voies de pénétration toxicologiques. L’idée derrière les alternatives aux test sur les animaux est de prédire les effets indésirables à partir de connaissances mécanistes et de données in vitro plutôt que d’observer ces effets directement sur des animaux vivants.

Plus d’informations

Comments are closed.